De la diversité des races canines

Publié le 27/04/2016 | Races canines

La domestication du chien s’est réalisée sur plusieurs milliers d’années et sur les 5 continents. Entre -15000 et -4000, il s’est agi d’une sélection instinctive et non raisonnée (pas de dressage). A partir de -4000, commence la sélection artificielle à des fins utilitaires : guerre, combat, garde, chasse, course, etc. Au Moyen-Age, on commence à donner des descriptions morphologiques des races (essentiellement de chasse). Au 20ème siècle, c’est le début de la cynophilie avec l’apparition des premiers concours de beauté. Aujourd’hui, on recense 400 races canines dont la plupart ont été créées au 19 et 20ème siècles.

La sélection artificielle, celle qui a conduit à la diversité des races de chiens, a consisté d’abord à sélectionner des traits physiques et comportementaux jugés intéressants chez un chiot pour tenter de les reproduire. Ensuite, l’homme a agit sur la fenêtre de la socialisation (entre 3 et 16 semaines) pour diriger les compétences du chiot dans la direction désirée.

Tout chiot ne peut devenir un chien de traîneau, ou un chien de transhumance, mais des chiens d’origines très diverses peuvent acquérir pendant cette période, des compétences que l’on croit souvent réservées à d’autres races. Par exemple, élevés au contact physique de moutons pendant la fenêtre de socialisation, la plupart des chiens de chasse peuvent faire de bons gardiens de troupeau. Le contraire est également vrai.

Voici des photos personnelles de chiens de conduite et de protection des troupeaux que j’ai pu côtoyer en tant que bergère.