La méthode positive en éducation canine

Publié le 24/04/2016 | Education canine, Vidéos

La méthode positive en éducation canine vise le bien-être de l’animal et répond à l’ensemble de ses besoins (individuels et sociaux). Les situations proposées permettent au chien d’apprendre le bon comportement par renforcement positif. Une caresse peut-être un bon renforcement seulement un renforcement intrinsèque comme la nourriture aura un meilleur impact sur l’apprentissage. C’est pourquoi on utilise la friandise au début des apprentissages tant que le comportement n’est pas acquis. Par la suite, on passera à un autre mode de renforcement positif.

En revanche, les mauvais comportements sont ignorés voire punis négativement (retrait momentané d’un stimulus appétitif comme la liberté, les congénères, la nourriture…). Il est important de préciser que la punition négative n’a pas d’effet aversif. Elle ne met pas l’animal en situation de stress.

La méthode positive utilise de nombreux outils : la friandise, le leurre-récompense, la friandise, le clicker, le target et l’anti-target.

Le clicker

Pour nous aider à conditionner le chien, un outil indispensable : le clicker.
Il s’agit d’un petit boîtier composé d’une languette métallique qui actionnée avec le pouce produit un son net et identique (click). Ce click va servir à marquer un comportement pour lequel l’animal va ensuite être récompensé systématiquement par une friandise. Croquette ou autres. A force de clicks suivis de friandises, le chien va associer les clicks à du bonheur. Un animal bien conditionné va chercher le click et celui-ci deviendra plus stimulant que la récompense elle-même. Dans son utilisation, le clicker vise à modeler (shaping) le comportement final voulu en le découpant en petites tranches pour réussir à amener l’animal à un comportement désiré. Pour cela, nous devons faire en sorte que l’animal produise lui-même le comportement attendu. Concrètement, au lieu de s’énerver lorsque le chien aboie, on le clique lorsqu’il n’aboie plus.

Les 7 techniques utilisées au clicker

Le leurre-récompense : nous permet de diriger l’animal vers l’endroit ou le comportement désiré. Très efficace lors du premier exercice de conditionnement pour amorcer un comportement mais il est essentiel de s’en séparer très vite et de laisser le chien opérer de lui-même.

Le shaping : découper le comportement pour le modeler.

Le free-shaping : pas de leurre ni de target. On clique n’importe quel comportement et c’est l’animal qui va modeler son comportement.

Le target (cible) : tout objet que l’animal touche avec une partie de son corps dont il a conscience (patte avant, museau, gueule) et qui le guidera vers un comportement ou un lieu. Tout peut être targets : chaise, sac, personne… Pour apprendre à aller vers le targert, nous allons cliquer le regard puis l’intention d’y aller et enfin le fait de le toucher. Nous faisons du shaping pour amener l’animal à aller vers le target.

L’anti-target : tout objet que l’animal touche avec les autres parties de son corps. Toujours en shaping, cliquer lorsque le target touche l’animal, plusieurs fois. Ensuite, on laisse le target non loin de l’animal, et on attend qu’il vienne à son contact. Très utile en obé-rythmée ou en parc zoologique pour faciliter la manipulation médicale.

Les comportements en chaîne : ce sont la succession de plusieurs comportements qui vont n’en former qu’un seul. Chaque comportement de la chaîne est appelé maillon, ce maillon a été travaillé sous commandement, indépendamment des autres et ceci dans n’importe quel ordre. Cependant l’ordre dans lequel vous allez assembler votre comportement en chaîne est très important. Exemple de comportement en chaîne : conduire, faire son lit, faire à manger, monter en voiture, rapporter la balle…

Comportement en chaîne du rapport de la balle : 1) je lance la balle, 2) le chien court après la balle, 3) Il prend la balle, 4) il la rapporte, 5) il la donne. La chaîne se nomme « donne ».

Le backchaining (comportement en chaîne renversé : tous les maillons sont utilisés comme renforcement conditionné, c’est pour cette raison que l’ordre d’assemblage est très important). Chaque comportement renforcera le précédent jusqu’à obtenir la chaîne de comportement. On assemble les maillons de comportement du dernier jusqu’au premier jusqu’à obtenir la chaîne entièrement. Pour cela, il est important de : décrire la liste des maillons, de les numéroter, d’entraîner les maillons un à un jusqu’au commandement et d’assembler les maillons en commençant par la fin.

Clicker de l’attitude c’est un exercice permettant de détendre l’animal. A utiliser en cas de désensibilisation face à des peurs, de l’excitation.