Vous êtes en positif avec votre chien ? Pour le vérifier, lisez la suite…

Publié le 19/10/2016 | Education canine

La méthode positive en éducation canine fait des émules partout dans le monde car elle enseigne à la personne et à son animal à se respecter et à se contrôler tout en ayant plaisir à être ensemble. Elle est une alternative à la méthode « traditionnelle » qui utilise des outils punitifs (collier étrangleur, collier électrique, coups de pression sur le collier…) provoquant ainsi chez le chien des souffrances physiques et psychiques sévères. Ces moyens de conditionnement d’un autre âge sont obsolètes ainsi que le concept de « dominance » qui l’accompagne. Pour en savoir plus, je vous invite à lire quelques articles qui traitent de ce sujet : ici

Si comme moi, vous refusez le rapport de force pour communiquer avec votre animal, alors vous aurez adhéré à la méthode positive et à ses objectifs. Seulement voilà, pour être en positif, il faut acquérir un certain nombre de connaissances et de compétences cynologiques et cynothechniques que le propriétaire lambda ne possède pas. Pour les acquérir, il ne suffit pas d’avoir eu des chiens. Il faut parfaire son expérience empirique par une formation auprès de professionnels du monde canin. Se former via le net est un leurre qui conduit à commettre d’innombrables erreurs sans aucun moyen de les corriger. En répétant ces erreurs non seulement vous n’obtiendrez pas le comportement souhaité mais vous risquez de sensibiliser le chien à des bruits, à des lieux, aux congénères, aux humains, à la voiture, etc. Je liste ci-dessous 12 attitudes les plus fréquemment rencontrées chez les propriétaires de chien. Si vous êtes dans un ou plusieurs de ces cas, vous n’êtes pas en positif. Pour vous orienter sur la voie positive, l’aide d’un professionnel est vivement conseillée :

  1. Vous ignorez ou récompensez consciemment ou inconsciemment les comportements gênants voire dangereux de votre chien (aboiements, agressivité, sauts, course après les voitures, les rollers, les joggers,etc),
  2. Vous récompensez systématiquement avec une friandise un comportement déjà appris,
  3. Vous leurrez (attirez) le chien systématiquement avec une friandise ou une balle pour le forcer à donner un comportement (viens, tu laisses…),
  4. Vous le caressez ou le leurrez à l’aide d’une friandise alors qu’il montre des signaux de stress, de peur,
  5. Vous récompensez votre animal avec une friandise tout en ayant des attitudes aversives (tirer sur son collier, sur la laisse, lui parlez sur un ton autoritaire),
  6. Vous exercez avec votre main une pression sur son cou pour le faire coucher ou sur son arrière-train pour le faire asseoir,
  7. Vous lui dites « non » ou le réprimandez à longueur de journée,
  8. Vous le sortez juste pour ses besoins,
  9. A la vue d’un autre chien,vous le prenez dans vos bras ou tirez sur la laisse,
  10. Vous l’empêchez d’interagir avec les humains,
  11. Vous lui mettez une muselière pour l’empêcher de causer des dégâts dans l’appartement pendant votre absence,
  12. Votre chien est à l’attache ou enfermé plus de 4 heures d’affilée, le jour, plusieurs fois par semaine.

chien récompenséeducstimulantjpegchienstresséchien inhibéjpegindex